Naya – Sandra Fastré

Janvier 2015, l’annonce d’un cancer du sein de grade 3 stupéfait NaYa alors qu’elle vient de fêter ses 33 ans. Très rapidement elle est prise en charge avec un protocole de soins adaptés. Pendant sept mois elle fait face à la maladie mais aussi à sa situation financière et morale qui se dégradent.
Célibataire, sans enfant, ayant occupée un poste de cadre, elle n’a accès à aucune aide. Dans ces conditions, il paraît difficile de combattre la maladie sereinement et de concentrer son énergie pour guérir.
La majorité des campagnes contre le cancer traitent de la nécessité des dépistages, des évolutions du point de vue clinique et recherche, et les articles spécialisées orientent les sujets sur des retours d’expériences positifs. Rarement les témoignages évoquent les difficultés rencontrées par les malades qui n’entrent dans aucune case, ni les solutions à envisager.
J’ai suivi Naya près de trois mois, un jour par semaine jusqu’au dernier jour de son traitement, le 5 Septembre 2015. Ce travail photographique raconte son expérience, ses déboires physiques et physiologiques, ses doutes mais aussi les solutions qu’elle a apportées.
Aujourd’hui Naya a déménagé dans une ville plus importante et plus dynamique, repris ses études, se consacre au dessin.

Auditorium – Chapelle des Jésuites – 16 rue des Etudes – Carcassonne
Du 18 mai au 18 juin 2017
Entrée libre et gratuite

Rencontre critiques/artistes avec Christine Ollier et Sandra Frastré le jeudi 18 mai 2017 à 18h30
Vernissage le jeudi 18 mai 2017 à 20h

http://www.sandrafastre.com/fr/accueil.html