Le Graph et la photographie sociale

Le GRAPh, Groupe de Recherche et Animation Photographique, porte de mieux en mieux son nom ; il allie plus que jamais à la fois animation et recherche photographiques, grâce à sa pratique de prédilection, la photographie sociale. Cette pratique profondément humaine, cette exploration de la marginalité, des impasses de la société, est le médium qui permet aux publics touchés par les actions du GRAPh de s’investir à la fois comme objet et comme sujet de la pratique photographique.

En allant au-delà du regard documentaire désincarné, la photographie sociale est mise à l’honneur au sein de la structure grâce à d’étroites collaborations entre les artistes contemporains et les publics, qui regardent et se regardent, qui découvrent une condition en se découvrant, qui parlent en photographiant de ce qu’est la vie à l’échelle humaine. Plus que le sujet-même de la création, c’est la pratique de la photographie qui devient sociale, collaborative, solidaire, quand le public devient auteur. Des thématiques sociales variées sont perçues à travers le prisme de ces différents groupes créatifs (ateliers avec des personnes malvoyantes, des femmes de la commun